Éducation aux sciences


Saint-Étienne est reconnue comme centre européen pour l’enseignement des sciences en Europe, depuis qu’ont été menés sur ce territoire deux projets européens successifs d’éducation aux sciences en direction des plus jeunes, les dispositifs Pollen (2007-2009) puis Fibonacci (2010-2012). Ces derniers ont été soutenu par le programme Sciences et Société de la commission européenne, et ont rassemblé 25 partenaires, issus de 21 pays.
La Rotonde a assuré la coordination du projet sur son territoire, aidé par un comité de pilotage restreint composé de représentants des principaux partenaires : l’Inspection d’Académie, l’ENSMSE, l’Université Jean Monnet, la Ville de Saint-Étienne, Saint-Étienne Métropole, associées à la Ville de La Ricamarie, la Ville de Saint-Chamond.

L’objectif réussi des projets Pollen puis Fibonacci était de créer, mettre en place et tester un processus de dissémination à grande échelle de l’éducation en sciences et mathématiques fondée sur l’investigation. Pour se faire, un réseau a été constitué par 12 Centres de Référence (dont Saint-Étienne) basé sur les villes-pépinières Pollen ayant réussi à mettre en place un dispositif innovant et effectif, ainsi que sur les centres du projet européen SINUS (projet coordonné par l’Université de Bayreuth entre 2007 et 2009 sur l’enseignement des mathématiques). Saint-Étienne a assuré le tutorat de trois villes européennes, afin de les aider à déployer le même dispositif sur leur territoire respectif, Bruxelles, Naples et Valence.

Aujourd’hui à Saint-Étienne et dans la Loire (Montbrison et Roanne), ces dispositifs touchent plus de 350 enseignants, et près 8000 élèves. Afin de ne pas laisser ce travail à l’abandon suite à la fin des crédits européens en février 2013, et de capitaliser sur cette expertise unique en France en matière d’éducation aux sciences, un nouveau Centre pilote La main à la pâte naît à Saint-Étienne, avec des propositions en matière d’innovations pédagogiques, ciblant en particulier les plus jeunes et les enfants atteints de handicap.

L’ensemble des partenaires a ainsi souhaité poursuivre cette opération d’envergure, en signant une nouvelle convention pluriannuelle le 8 octobre 2013, définissant les nouveaux cadres de travail et les objectifs.




Pour soutenir cette naissance du nouveau centre pilote, qui pour l’instant est basé à l’ENSMSE, un projet autour du quartier de Montreynaud (classé en zone urbaine sensible), co-écrit par La Rotonde et la Ville de Saint-Étienne, a été déposé et validé dans le cadre de l’appel à projet ANRU pour la culture scientifique (Programme d’Investissements d’Avenir). Ce projet jette les bases pour la continuation à l’échelle académique de l’expérience Fibonacci. Lauréat donc du PIA en septembre 2012, le projet comporte deux axes :

a. L’aménagement d’un parc à vocation pédagogique, traversé par une thématique scientifique et proposant un ensemble d’animations portées par des structures de CSTI ou de développement durable (lecture de paysage, découverte de la faune et de la flore, géologie, parcours sportif Science et Santé, cabanes d’animations scientifiques…).
b. La création d’un espace à vocation régionale pour l’éducation aux sciences, ERmES (Espace Ressources modulable pour l’Éducation aux Science), à la fois centre de ressources, Centre pilote La main à la pâte, lieu de formation pour les enseignants. Ses missions seront autant la gestion du dispositif La main à la pâte, la gestion de l’animation du Parc Éco-sciences, la formation, la documentation, l’engagement pour l’égalité des chances.


ERmES, qui devrait voir le jour d’ici 2015, possèdera : un espace pour accueillir le matériel prêté aux écoles et des ressources pédagogiques et documentaires (malles pédagogiques, livres, DVD, éventuellement le dispositif de prêt de livres aux enseignants de la médiathèque de Saint-Étienne….) ; une salle de formation modulable, pouvant servir d’espace d’animation ou d’accueil petites expositions ; des bureaux partagés ; un espace de réunion.

Différentes options restent ouvertes quant à l’implantation concrète de cet espace pédagogique, mais l’option de l’implanter dans les locaux d’une École maternelle et primaire nommée Vivaldi, située au cœur du parc, reste favorisée. La proximité d’ERmES avec des classes promet des échanges et expérimentations pédagogiques riches et de qualité.

Partenaires
Ville de Saint-Étienne, Saint-Étienne Métropole, le CCSTI La Rotonde, l’ENSMSE, l’UJM - Université de Lyon, l’association AGEF, le réseau ECLAIR (ex RAR, Réseau Ambition Réussite) de Saint-Étienne Montreynaud, l’Inspection d’Académie de la Loire, le réseau des entreprises de la zone franche tertiaire de Montreynaud. La maîtrise d’œuvre du projet est confiée à l’agence Urbi et Orbi, en partenariat avec le CCSTI La Rotonde.

CCSTI La Rotonde - École Nationale Supérieure des Mines de St-Étienne • 158 cours fauriel 42023 St-Étienne
plan d'accès - 04 77 42 02 78 accueil@ccsti-larotonde.com    
Espace privé | réalisé par Pixelsmill & 642

LA ROTONDE